Comment pousse un arbre ?

 

Les 4 saisons ; sous notre climat tempéré, rythment la croissance de nos arbres. Nous conserverons cette approche y compris dans le cadre de la culture de nos bonsaï.
Toutes les méthodes indiquées dans ce fascicule ne concernent que les arbres de climat tempéré. Pour les bonsaï issus d’un climat tropical ou équatorial (les bonsaï d’intérieur !), nous adapterons ces méthodes et l’époque.

Rôle des feuilles:

Les feuilles sont l’usine de l’arbre. Elles synthétisent les matières organiques et minérales du sol en sucres nécessaires à la croissance.
Elles absorbent le CO² (gaz carbonique) par le dessous des feuilles. Le vent soutenu abîmera donc le feuillage puisque la feuille peut être retournée, la face inférieure se retrouvant au soleil. Les courants d’air ne seront dangereux qu’à condition d’être suffisamment forts pour retourner la face inférieure au soleil.
La lumière (donc le jour !) favorise la photosynthèse ; à l’issue, rejet de O² (oxygène). C’est le dessus de la feuille qui assure la réception des photons. Certaines variétés sont plus ou moins réceptives à la lumière.
La feuille a un rôle d’évapotranspiration. Les échanges gazeux  de jour comme  de nuit peuvent être aussi altérés par le vent. Méfiez-vous du vent sec en été par exemple.
La couleur de la feuille est aussi très importante, la photosynthèse favorisant la production de chlorophylle, c’est elle qui donnera cette couleur verte. Certaines feuilles sont bicolores, vertes et jaunes, par exemple. La partie qui est jaune, qu’elle soit au centre ou en marge de la feuille n’est pas un signe que la feuille est malade, mais tout simplement une particularité liée à l’essence.

Rôle du tronc ou des charpentières :

Rôle de structure essentiellement, c’est le squelette de l’arbre. Dans ces parties sont véhiculées la sève brute qui monte par l’aubier et la sève élaborée qui repart de la feuille pour créer des réserves via le liber. Ce sont les autoroutes reliant les racines et les feuilles. C’est essentiellement sur ces parties que nous agirons sur les arbres pour les cultiver en bonsaï. Un beau tronc bien mené et de belles charpentières bien sélectionnées vous assureront 80 % du résultat. L’écorce a un rôle de protection contre le climat, les intempéries, mais aussi contre les parasites.

Rôle des racines :

Un rôle essentiel est celui de puiser dans le sol d’une part les matières organiques et minérales du sol (apportées par les engrais) et d’autre part l’eau.
Les racines ont un rôle très important de tenue. Ce sont effectivement elles qui ancrent l’arbre dans le sol. C’est, dans le cas du bonsaï un rôle primordial, car le peu de terre limite la croissance de celles-ci. D’où l’importance de bien gérer la croissance des racines, leur force et leur homogénéité. L’art d’un bon rempotage prend alors toute sa valeur.
L’esthétique de la base de l’arbre dit "le collet" en horticulture, et dit "le nébari" dans le cadre de la culture en bonsaï est très importante, c’est la première partie du bonsaï qui est visible.