VANILLIER de Cayenne -

DURANTA repens

 

Nom Latin :
DURANTA Repens

Nom vernaculaire :
Duranta doré

Vanillier de Cayenne

 

Cultivé en bonsaï, c'est vraiment un arbre facile. Il est très visuel et souvent impressionnant car son tronc est souvent issu de prélèvements de souches. Les jeunes sujets; en particulier importés de Chine, n'ont aucun intérêt, aussi, favorisez les sujets importés d’Indonésie. Plus vieux et plus rares, ils sont bien plus intéressants d'autant qu'ils sont souvent proposés déjà dans des substrats très drainants. Chez PARIS BONSAÏ, vous ne trouverez que ces sujets là.  


Particularités :

Feuillage vert tendre à doré.

Floraison bleu lavande à violet en été.

Fruits jaunes /orange en automne.

Croissance très buissonnante et rapide.

Facile à entretenir, très visuel et accuse beaucoup d'erreur.

S'adapte à la plupart des environnements en intérieur.

Se ligature facilement.

Bois très tendre.

Emplacement en hiver :

(informations valables pour les habitants de France continentale à adapter en fonction de votre zone géographique)
 

A l’intérieur devant une fenêtre sans rideau afin qu'il puisse "voir le ciel". Une exposition Sud est à favoriser.
Il s'adapte parfaitement à une température de 20°c en période de chauffage. Aussi, il n'aime pas les fortes amplitudes de température surtout si elles sont répétitives. Si vous le conservez en appartement, 16 à 24 °c.

Si vous le conservez en serre chaude ou véranda chauffée, 12 à 14 °c sont les minimums.

Si vous le cultivez en serre froide, faites-le dès le mois de septembre (10-14°c) car il est tout à fait possible de l'entretenir dans des conditions froide en hiver au minima 4 ° c. Veuillez alors à ce qu'il ne subisse aucun choc thermique jusqu'au beaux jours d'avril ou mai. 
Tournez le deux fois par mois ou plus car il réagit au phototropisme rapidement.

Emplacement en été :

A l’extérieur, ombre à mi-ombre, floraison et fructification assurées pour les plus vieux sujets si vous avez favorisé une culture en véranda ou serre froide. Le sortir dès les beaux jours en avril ou mai en prenant soin d'éviter tout choc thermique ou soleil brulant trop rapidement. Le feuillage deviendrait brun-marbré sans conséquence sur la végétation mais d'un aspect brulé disgracieux.

Arrosage :

Avec de l’eau sans calcaire, conseillé une à deux fois par semaine en hiver en moyenne en maison à 20° mais ceci n'est qu'une indication car l'exposition, le volume et le type de terre feront varier la fréquence d'arrosage. D'une manière générale, laisser légèrement sécher la terre en surface entre deux arrosages sans jamais laisser la motte se déshydrater. 
Tous les jours en été si besoin, ne jamais oublier !
Vaporiser le feuillage aussi souvent que vous voulez avec un vaporisateur très fin d’eau sans calcaire en période sèche, jamais
au soleil.
Vous pouvez mouiller le feuillage en été à grandes eaux le soir en extérieur en période très chaude.

Taille :

Toute l’année au fur et mesure de la croissance, laisser pousser au maximum 4 à 6
feuilles puis rabattre après la première ou la seconde. Vous conserverez ainsi les plus petites feuilles et vous augmenterez la longévité des feuilles les plus anciennes.
La taille au bois localement est conseillée en avril ou mai juste avant de le sortir à l’extérieur. A cette période, vous pourrez donc faire une taille de structure puis en profiter pour ligaturer ses branches afin de lui donner la forme désirée.


Une taille de structure très sévère s’impose tous les trois ou quatre ans sur cette espèce.

Engrais :

"Bio Gold" toute l'année.

Rempotages :

Fréquent pour les jeunes sujets, tous les deux ans en moyenne.
Tous les 3 à 4 ans pour les plus vieux sujets et tous les 6 à 8 ans pour les très grands spécimens.
Plante acidophile.
Substrat drainant et riche conseillé : 60 % d’akadama, 20% de terreau ou de tourbe blonde (suivant les

régions) et 20 % de Kanuma.

Ligature :

Le bois marque vite.
Possible toute l’année, mais préférable avant de le sortir à l’extérieur en avril ou mai.
Dépose des fils entre juin pour les branches les plus fines et septembre pour les plus gros fils.
Haubanage conseillé pour les grandes branches.

Maladies :

Oïdium possible sur le jeune feuillage si l’arbre est trop confiné.

Parasites :

Aleurodes ou pucerons verts ou noirs sur le jeune feuillage.