PSEUDOLARIX - FAUX MELEZE

 

Nom :

PSEUDOLARIX amabilis

FAUX MELEZE

 

Présentation : 

 

C’est un bonsaï très beau, au feuillage qui change de couleur. Nu l’hiver, il pousse d’un feuillage

vert tendre au printemps puis foncé en été avant de se parer de jaune doré en automne. Il suit le

rythme des saisons.

A l’état naturel, il peut atteindre 30 à 40 m, c’est un grand arbre !

Dans de bonnes conditions de culture, il pousse très vite et se ramifie très bien.

A conseiller aux débutants comme aux amateurs car il a une croissance rapide et se taille très

facilement.

Il se prête à beaucoup de formes lorsqu’il est cultivé en bonsaï y compris en forêt, c’est un arbre

très polyvalent ! Il supporte très bien les ligatures.

 

Exposition :

 

Il doit être cultivé à l’extérieur au soleil du matin par exemple même  s’il supporte le plein soleil .

En ce cas vous devrez l’arroser en période très chaude jusqu’à deux fois par jour.

Eviter le soleil « brûlant », conjonction soleil et vent chaud.

 

Arrosage :

D’une manière générale modéré, l’arrosage est le facteur clé de la longévité de votre Faux Mélèze. Vous pouvez laisser légèrement sécher la terre entre deux arrosages, sans jamais la laisser se déshydrater. Ne laissez jamais votre bonsaï tremper dans une bassine d’eau pour quelques jours. Confiez votre bonsaï à votre ami jardinier lorsque vous partez en vacances.

Une bonne pluie fine sur le feuillage et les branches sera conseillée surtout en période

chaude mais de préférence le soir et jamais en plein soleil.

En période hivernale, l’arrosage sera très modéré, la terre ne sèche presque pas et la

fréquence d’arrosage devient alors très faible. Attention en cette période au « coup de

froid » la terre se sèche plus vite lorsqu’il gèle, et bien que la motte soit protégée

du gel, il est fortement conseillé de vérifier l’état de la terre de votre bonsaï après un

petit coup de froid ! Bien des bonsaï meurent d’un manque d’eau en hiver et non pas

du froid !

En cas d’un manque d’eau en été, épointer les branches de votre arbre et patienter

jusqu’en septembre. Vous aurez de nouvelles pousses.

 

Engrais :

De préférence liquide s’il est encore dans son substrat d’importation dans le cadre de

l’arrosage deux fois par mois de mars à octobre. Si votre Faux Mélèze est rempoté dans

un mélange très drainant, vous pouvez utiliser un engrais organique sous forme solide

type Bio Gold, sauf l’hiver.

Aussi, un engrais liquide à base de cuivre et de fer sera toujours conseillé entre mai et

juin pour obtenir un feuillage vert très foncé et le rendre plus solide par rapport à d'éventuels parasites

 

Rempotage :

Généralement tous les 3 ans pour les plus jeunes mais tous les 5-6 ans pour les plus gros. Le rempotage est peu fréquent car la croissance des racines est considérée comme moyenne.

A faire vers mars de préférence avant la croissance de votre arbre. Utilisez un substrat très drainant à base d’Akadama enrichi avec un peu de terreau de feuilles broyées et tamisées. Vous pouvez même utiliser des engrais de fond lors du rempotage.

Taillez 20 à 50% des racines excédentaires (poils absorbants) suivant la qualité de croissance des racines. Profitez de l’action de rempotage pour changer votre céramique : taille, forme, couleur…Fixez impérativement votre arbre au pot avec un fil d’aluminium cuivré pour éviter qu’il ne bouge.

Apporter une attention particulière aux soins post-rempotage pendant environ deux

mois en arrosant avec du Super-Thrive afin de favoriser la production de nouvelles

racines. Ne donnez pas d’engrais liquide dans les deux mois qui suivent le rempotage.

 

Tailles :

La taille de structure se fait en février ou mars de chaque année avant le débourement,

taillez au bois pour obliger votre Faux Mélèze à rebourgeonner plus court le long des

branches, vous augmenterez la densité de votre feuillage. Tailler après un bourgeon

qui pousse vers le bas afin de favoriser un port horizontal des branches. C’est un

buissonnant, il ramifie très bien dès qu’il a de la lumière. Profitez-en pour couper les

plaies disgracieuses en utilisant une pince concave sphérique ce qui permettra au cal

de se refermer sans refaire d’excroissance.

La taille d’entretien se fait toute l’année, elle consiste à maintenir la forme de votre

bonsaï. D’une manière générale, dès la formation d’une branche à cinq ou six groupes

d’aiguilles, taillez après le second ou le troisième, afin de conserver les aiguilles les

plus petites. De plus, sur le Faux Mélèze, ce n’est pas la quantité d’aiguilles qui fait la

beauté, mais le fait qu’elles soient bien proportionnées et bien placées le long des

branches.

Assurez-vous que tous les groupes d’aiguilles soient bien exposés à la lumière.

 

Ligature : 

Possible et conseillé sur le Faux Mélèze, le temps de mise en forme est rapide, deux

à trois mois pour les branches les plus fines.

Poser les fils d’aluminium cuivré le long des branches que vous désirez orienter après la taille de structure en mars. Veillez à ce que les fils ne marquent pas le bois, commencez à les enlever dès le début de l’été si besoin.

Haubanage possible mais très long : un à deux ans.

 

Divers : 

Vous pouvez avoir des fruits en forme de cône sur cet arbre. Bien que rares en bonsaï, si certains poussent, il faut les enlever.

Arbre sensible à la chlorose ferrique, bien engraisser pour éviter le problème.

Multiplication par semis ou bouture et même marcottage.

Variété sujette aux acariens ou aux cochenilles. Utiliser un produit adapté sous forme liquide à pulvériser, mais jamais d’aérosol.