FICHE D’UTILISATION FOURNIE PAR SHIZEN NUTRITION POUR PARIS BONSAI

 

Spécificité et utilisation :

 

La chlorose magnésienne appelée brunissement des conifères est très souvent répandue chez cette espèce.  Elle est rapprochée à une maladie qui se caractérise par le brunissement et le dessèchement de certains rameaux. Le magnésium est indispensable pour une construction cellulaire, résistante et saine. La déficience en magnésium agit directement sur la résistance et la santé de la plante. Le magnésium, le fer,  le manganèse, le zinc, l'azote sont indispensables pour synthétiser la chlorophylle. Si l’un de ces éléments manque, la concentration de la chlorophylle sera impactée et la couleur brune violacée est l’effet visible. Une carence en éléments nutritifs provoque des dysfonctionnements, qui agissent directement sur la résistance aux stress abiotiques. En quantité insuffisante le magnésium migre vers des vieilles feuilles vers les jeunes pousses produisant ainsi le brunissement. Ce manque a un deuxième impact, il intervient directement sur l’assimilation du fer et engendre par la même une chlorose ferrique ou les jeunes pousses paraissent décolorées. Une carence en magnésium peut impacter la floraison car pendant cette période, on assiste à l’aggravement des symptômes.

 

Néanmoins la chlorose traduit un problème de fond. Il arrive souvent qu’en culture en pot la quantité de magnésium soit en quantité insuffisante car l’arrosage régulier crée un phénomène de lessivage.  En conséquence, certains bonsaï ne parviennent plus à l’assimiler en quantité suffisante. Le manque occasionné crée une cascade dans l’assimilation des éléments emportant ainsi la plante vers un déclin.

 

Le magnésium  fait partie des éléments  secondaires dans alimentation des plantes classées en ordre de consommation. On a tendance à oublier que les plantes ne se nourrissent pas que de NPK. On ne trouve pas toujours la source de ses éléments dans le substrat et les engrais. La culture en pot a les limites de ceux-ci.  Lorsqu’un élément commence à manquer, c’est par escalade que l’assimilation de tous les éléments est impactée. Une alimentation équilibrée et en accord avec le mode de culture est absolument indispensable pour la santé et la croissance des bonsaï. Les plus touchés par la chlorose magnésienne sont les conifères :  les genévriers, les cryptomeria (hinoki), chamaecyparis obtusa, les pin...  Mais aussi dans certains cas les érables, les pommiers et les cerisiers …Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de la chlorose magnésienne : un substrat trop humide, trop froid, ou contaminé par des éléments chimiques, taux excessif de métaux lourds, un pH trop acide non adapté à l’espèce que l’on cultive.  Seule une analyse de l’eau d’arrosage et de substrat pourrait donner des conclusions intéressantes.

 

Les carences de fer et de magnésium sont liées car le manque de magnésium se rencontre plus fréquemment que la chlorose ferrique pour le même effet visuel. Apporter du fer dans ce cas-là corrige momentanément la couleur de la plante mais le taux de magnésium étant toujours déficient elle redevient inexorablement chlorosée. Le manque n’est pas toujours la source du problème en effet, la carence en magnésium au niveau des racines peut également survenir avec une teneur normale ou très enlevée en magnésium dans le substrat. L’absorption peut être entravée par un taux trop élevé en potassium, ammonium et/ou calcium (l’eau du robinet ou substrat trop riche en calcaire). Mais aussi par le mode de culture qui est limité par le volume de substrat et la forte contrainte culturale exercée sur le bonsaï. Ryusan magnésium utilise la forme de sulfate de magnésium monohydraté qui est une forme de magnésium combinée au soufre pour une meilleure assimilation. Il a été enrichi en fer chélaté  EDTA (Ethylène Diamine Tétra-Acétique) micro soluble pour relancer la photosynthèse le temps du traitement et ainsi rétablir l’assimilation du magnésium.

 

Composition :

 

53% d’anhydride sulfurique (SO3) soluble dans l’eau

26% d’oxyde de magnésium (MgO) soluble dans l’eau

0.2% de fer (Fe) chélaté par EDTA soluble dans l’eau

 

 

Dosage et méthodes d’application :

 

    Cuillère doseuse fournie dans l’emballage pour faciliter les dosages d’application (volume : 2.5 ml)

     En poudre : 1 cuillère pour 1500 cm3 de substrat, à enfouir ou arroser après application pour que le produit soit entrainé en profondeur au plus près des racines ou traiter en période pluvieuse

    En arrosage : diluer 4 cuillères par litre d’eau

    Appliquer sur substrat déjà mouillé

    Il est déconseillé de faire des applications par temps chaud et sec, et en période de gel

    A utiliser qu’en cas de besoin reconnu. Ne pas dépasser les doses indiquées

 

 

 

 

Conseils et précautions générales d’utilisation :

 

    Pour une meilleure conservation, entreposer le produit dans un endroit sec à l’abri des fortes chaleurs, du gel et de la lumière. Veillez à refermer correctement le flacon après chaque utilisation.

    Tenir hors de portée des enfants et à l’écarts des aliments y compris de ceux des animaux

    Ne pas manger, ne pas boire et ne pas fumer pendant l’utilisation

    Ne pas respirer les poussières

    Porter des gants lors de la manipulation et l’application.

    Se laver les mains après utilisation

    Éviter le contact avec la peau et les yeux

    En cas d’ingestion, consulter immédiatement un médecin et lui montrer l’emballage et l’étiquette

    Ne pas réutiliser l’emballage, bien le vider et le rincer

    Éliminer les emballages vides via le service de collecte spécifique

 

Présentation et conditionnement :

 

    Flacon adapté aux besoins 150 g avec cuillère doseuse de 2.5 ml

    Conservation du produit optimisé pour un flacon étudié.

 

Texte copié du site SHIZEN NUTRITION avec l’autorisation de SHIZEN NUTRITION Février 2019.